Plus de soleil, moins de diesel

16. novembre 2018

Grâce au soutien financier généreux de la région du Freiamt 70 enfants ont pu être soignés pendant six mois et la tuberculose a été maîtrisée à l’orphelinat Maison des Anges en Haïti. pour le prochain projet, Miranda Bammert-Zahn et son équipe montent sur le toit.

Il y a beaucoup de soleil à Haïti. Il est donc naturel de vérifier cette source d’énergie. Actuellement, toute l’électricité du foyer pour enfants de Tabarre, une banlieue de Port-au-Prince, est produite avec des générateurs diesel. L’électricité est nécessaire pour les pompes à eau, l’éclairage, les ventilateurs, les réfrigérateurs, les congélateurs, les machines à laver, le matériel de bureau et la climatisation. Les coûts du gazole, les heures d’exploitation ainsi que les frais d’entretien et de maintenance s’élèvent à 4.000 dollars US par mois – un montant très élevé que nous voulons réduire d’urgence “, déclare Miranda Bammert-Zahn. « C’est pourquoi, avec une équipe d’ingénieurs germano-suisses qui a déjà réalisé des projets solaires en Haïti et qui travaille avec des experts haïtiens, nous avons élaboré un concept d’optimisation énergétique.»

Deux tiers de l’énergie solaire et un tiers du diesel
Si l’on veut couvrir tous les besoins en électricité de l’orphelinat avec de l’électricité solaire, il faudrait des batteries de stockage très grandes, ce qui entrainerait des coûts d’investissement élevés. La combinaison optimale consiste à couvrir les deux tiers de la demande d’électricité avec de l’énergie solaire et un tiers avec du diesel. Les coûts du diesel pourraient être réduits rapidement. il serait donc judicieux d’installer une installation photovoltaïque sur le toit de la Maison des Anges. L’équipe se penche désormais sur la question du financement.

Avec la main-d’œuvre locale
Le projet serait réalisé avec une main-d’œuvre et une expertise locale, sous la direction de l’équipe d’ingénieurs germano-suisse. Les plus âgés des jeunes de la Mda pourront également participer à cette instauration. De plus, le matériel sera acheté le plus possible localement. « Actuellement, nous sommes dans la planification détaillée », explique Miranda Bammert-Zahn. La réalisation du projet est possible dès que le financement est disponible. Nous espérons que ce sera le cas au printemps 2019 et que l’installation pourra être mise en service au cours de l’été 2019.» Les coûts d’investissement s’élèvent à 50’000 dollars US et comprennent les travaux de projet et de planification, ainsi que le matériel et l’installation.

Chaque année un projet phare
L’installation photovoltaïque serait le plus grand projet jamais réalisé à la Maison des Anges, avec l’aide de l’association créée à Aettenschwil en 2014. « Nous sommes confiants dans le fait que, avec l’aide de nos amies et amis de la région du Freiamt, nous mènerons également ce projet.» Et la présidente de l’association, BammertZahn compte fièrement trois points forts du passé : « En 2016, nous avons creusé, avec l’aide de travailleurs locaux, un puits de 50 mètres de profondeur sur la zone résidentielle, qui fournit aujourd’hui quotidiennement de l’eau fraiche. En 2017, nous avons construit un dortoir pour les jeunes plus âgés, et cette année, grâce à des dons, nous avons pu acheter un nouveau bus scolaire et une aide financière et personnelle pour lutter contre la tuberculose arrivée soudainement dans l’orphelinat. »

Présence volontaire sur le terrain
Le soutien à la maison pour enfants repose à 100% sur le volontariat. Chaque franc de don récolté est directement mis à profit sur place. Les représentants de l’association se rendent chaque année en Haïti à leurs propres frais pour faire avancer les projets et vérifier l’utilisation des fonds. Le prochain voyage aura lieu ce mois-ci. L’accent sera mis sur les discussions relatives au projet photovoltaïque. « Il est vrai que je suis volontaire 24 heures sur 24 pour le Freunde Association. Mais j’ai une super équipe avec du sang de cœur autant que moi », confie Miranda Bammert Zahn à la fin.